Foire aux questions

Comment se déroule l’acquisition ?

Notre équipe d’acquisition vous contactera pour prendre rendez-vous, le but étant de faire connaissance et d’avoir un entretien confidentiel. Un des collègues vétérinaires (de notre Clinical Board) et Stijn Degryse sont très impliqués et savent bien qu’il s’agit d’une étape sensible pour vous et votre cabinet. Vous serez donc en de bonnes mains, et nous ferons preuve de respect et de discrétion.

Combien de temps dure la procédure d’acquisition ?

Elle varie de cabinet en cabinet, de la complexité de la situation ou de la vitesse à laquelle vous voulez que tout soit réglé.

Puis-je rester dans mon cabinet ?

Absolument ! Quand on n’a plus à se soucier de la comptabilité, de l’informatique et du marketing, on réalise à nouveau à quel point le métier de vétérinaire est magnifique !

Puis-je conserver le nom de mon cabinet ?

Bien sûr ! Vous pouvez être fier du nom que vous avez choisi pour mettre sur pied votre cabinet. Nous respectons ce qu’il signifie pour votre équipe et vos clients dans la région.

En Scandinavie, les cabinets choisissent eux-mêmes de se rebaptiser Evidensia, mais dans d’autres pays, ce n’est pas le cas. Les deux méthodes fonctionnent, y compris à long terme, c’est pourquoi nous gardons donc souvent le nom initial du cabinet en Belgique.

Le profil de mon cabinet convient-il à Evidensia ?

Nous examinons soigneusement chaque demande, puisque nous avons le choix entre plusieurs formules pour former une collaboration ou une fusion qui convienne à toutes les parties. La première étape consiste à nous contacter pour pouvoir faire connaissance.

Quel est le degré de centralisation ?

La centralisation n’est pas obligatoire. Beaucoup de vétérinaires en ont peur parce qu’ils craignent une logique de chaines, qui transforme la médecine vétérinaire en une seule entité.

C’est loin d’être la vision d’Evidensia. Nous créons un groupe vétérinaire (pas une chaine) au sein duquel tout le monde utilise un reporting financier IT et un approvisionnement majoritairement partagé que nous choisissons localement. Pour tous les autres services que nous proposons – notamment les actions marketing partagées, le plan de soins, les autres propositions, le site Internet, les meilleures pratiques, le soutien RH, les formations de notre Academy, etc. -, le cabinet peut décider ou non d’y faire appel.

Nous préférons une bonne initiative, centralisée à 75 %, mais supportée à 100 % par nos vétérinaires qu’une centralisation à 100 % qui n’engendre qu’un engagement de 25 % !

Bernard Matthys, IVC Evidensia

Bernard Matthys

Mergers & Acquisitions

Stephanie Martens

Stephanie Martens

Mergers & Acquisitions